Haut Conseil de la santé publique

samedi 9 janvier 2010

En France 28 millions de personnes reçoivent un traitement de manière périodique (au moins six fois par an) pour une même pathologie, alors qu’environ 9 millions de personnes

sont déclarés en affection de longue durée. L’augmentation de l’espérance de vie, résultat de l’amélioration des conditions de vie mais aussi des traitements et de la prise en charge des maladies, conduit paradoxalement, par l’augmentation du nombre de personnes âgées, à accroitre le fardeau social et économique des maladies chroniques dans tous les pays développés. Le coût élevé des avancées thérapeutiques majeures enregistrées ces dernières années accentue ce fardeau.


Documents joints

PDF - 61.5 ko
PDF - 61.5 ko