COMITE STRATEGIQUE DU PROGRAMME NATIONAL HEPATITES VIRALES

samedi 31 octobre 2009

PROPOSITIONS D’ACTIONS POUR RENFORCER LE DEPISTAGE ET LA PREVENTION ET AMELIORER LA PRISE EN CHARGE DES HEPATITES B ET C (juillet 2005)

Cette action n’a pas été retenue dans le futur plan des hépatites .

ACTION N°16. Organiser et favoriser l’accompagnement psycho-social des usagers de drogues sous traitement pour une infection virale C.

Contexte. Etat du problème Un soutien psychologique et social permet d’améliorer l’observance du traitement chez les usagers de drogues infectés par le virus C. Objectif général du programme Hépatites dans lequel s’inscrit l’action Amélioration de la qualité de prise en charge. Baisse de mortalité-morbidité. Résultat attendu de l’action Augmenter la part des usagers de drogues menant à terme un traitement antiviral lorsque celui-ci est indiqué. Description des modalités de l’action - recruter un médiateur de santé par département,
- organiser un accompagnement global de la personne à traiter : . thérapeutique : « médiateur de santé », . psychiatrique et psychologique : effets secondaires du traitement, . social : accès à des hébergements thérapeutiques pendant la durée et les mois
suivant le traitement. Niveau de preuve sur lequel repose la proposition de l’action Avis d’experts, expérience du CSST de Marmottan. Faisabilité pratique Moyenne. Efficacité prévue en terme de santé publique Moyenne. Nombre approximatif de personnes concernées 10.000 à 100.000 usagers de drogues ; 100 médiateurs de santé. Ordre de grandeur du coût 100.000 à 1.000.000 €. Opérateurs et partenaires CSST, UCSA, fédération des pôles de référence et réseaux hépatites, médiateurs de santé, équipes hospitalières publiques et privées impliquées dans la prise en charge des hépatites. Evaluation
- indicateurs pertinents : . pourcentages de départements disposant d’un médiateur de santé . proportion d’usagers de drogues ayant suivi un traitement,
-  sources de données : . enquêtes ARH, . ventes de médicaments antiviraux spécifiques (DGS-SD3C/AFSSAPS/DSS), . réseau de 26 pôles de référence (système de surveillance hépatite C, InVS, depuis 2000) à étendre à d’autres structures publiques et privées.