Institut universitaire de médecine sociale et préventive Lausanne

lundi 26 octobre 2009

‘MEDIATEURS’ ET PREVENTION DU VIH/SIDA ’ Mary Haour-Knipe, Giovanna Meystre-Agustoni, Françoise Dubois-Arber, Daniel Kessler avec la collaboration d’Isabelle Delbos Piot

L’éducation par les pairs est une méthode de prévention d’origine anglo-saxonne surtout utilisée auprès des jeunes, qui date des années 60. L’Organisation Mondiale de la Santé l’a depuis longtemps reconnue comme une réponse valable à son objectif de renforcement de l’efficacité de la contribution des non-professionnels en matière de soins de santé primaire. Ce concept a été lar- gement repris dans la prévention du sida.

En Suisse, c’est le terme de "médiateurs" qui est plus souvent utilisé. De nombreux programmes de prévention s’y réfèrent1. Ils s’adressent plus particulièrement à des publics-cibles difficiles à atteindre par les canaux habituels en raison notamment de leur marginalité, d’écarts culturels ou d’obstacles linguistiques. Le recours à des médiateurs est principalement dicté par : • le besoin d’adapter la forme et le contenu de la prévention aux divers publics-cibles, • l’utilisation de l’influence que les pairs exercent les uns sur les autres, • la possibilité de faire participer les publics-cibles aux actions de prévention. Le travail avec des médiateurs peut permettre de construire un mécanisme de feed-back (retour d’information aux responsables et adaptation continue du dispositif de prévention). Des interventions mettant en œuvre des médiateurs font régulièrement l’objet de communications. Celles-ci n’illustrent toutefois qu’incomplètement la diversité des expériences. Peu décrivent avec précision les rôles et activités des médiateurs actifs sur le terrain. C’est précisément la confusion prévalant autour de la réalité de l’intervention des médiateurs, combinée à l’engouement pour ce concept, qui a conduit à se pencher sur les expériences réalisées en Suisse et à se poser les questions suivantes : • quel est le bilan théorique et pratique des interventions recourant à des médiateurs ? • quelle est la pertinence du concept et de ses différentes traductions dans le domaine de la prévention du sida ? • dans quelles conditions ce concept est-il utilisé ?

L’étude se fonde sur une revue de la littérature internationale (publiée ou "grise") ainsi que sur une analyse des expériences entreprises en Suisse dans le domaine de la prévention du VIH/sida. La revue de la littérature a notamment permis de dégager un certain nombre de modèles d’intervention et de construire une grille de lecture servant à analyser les fondements, l’organisation et le déroulement des projets de prévention recourant à des médiateurs mis sur pied en Suisse. Ce chapitre du rapport est circonscrit aux résultats de cette dernière démarche. Une quarantaine de projets recourant à des médiateurs ont été recensés2. Ceux utilisant des jeunes- relais dans le cadre scolaire n’ont pas été retenus pour l’analyse puisque c’est la transposition de ce modèle "classique" à d’autres populations qui était étudiée. Les projets de formation visant à inviter des professionnels (santé, social, éducation) ou des "laïcs" à jouer un rôle de transmetteurs de messages de prévention du sida dans le cadre de leur activité quotidienne n’ont été retenus que dans la mesure où il s’agissait, par ce biais, d’atteindre une population particulière. La liste des principaux projets analysés figure en annexe, page 10. Les informations ont été ré- coltées à partir de documents établis à leur propos (protocoles, rapports, etc.) ainsi qu’à l’occasion de trente entretiens avec les cadres des projets nationaux, des coordinateurs de projets locaux et des médiateurs. Les thèmes suivants ont notamment été abordés : • objectifs généraux du projet et raisons justifiant le recours à des médiateurs, • recrutement des médiateurs (profil idéal, cahier des charges, difficultés), • description détaillée des activités de prévention des médiateurs, • formation et supervision/encadrement, rémunération, problèmes rencontrés, • effets des activités sur le médiateur, relations entre médiateur et programme. suite


Documents joints

PDF - 169.9 ko
PDF - 169.9 ko