La médiation favorise la capacité singulière du sujet à prendre soin de soi.

lundi 4 juin 2018
par  Hélène Delaquaize

Texte de Pascal Revault Directeur opérationnel , comité pour la santé des exilés ( Coméde)

Fin des années 1990 : la faculté de médecine de Bichat (Paris 8), à travers l’Institut de médecine et d’épidémiologie appliquée ( Iméa) , héberge l’un des premiers programmes de médiation en santé en France, soutenu par la Direction générale de la santé. Cette expérimentation se nourrit des expériences de la médiation familiale et de la médiation judiciaire. Elle consiste, à travers la formation et l’échange avec les médiatrices et les médiateurs, à préciser le contour et la spécificité de la médiation en santé.

Texte complet en pièce jointe


Documents joints

PDF - 618.5 ko
PDF - 618.5 ko