Pour information, le Collectif Interassociatif Sur la Santé a formulé 31 propositions d’amendement à la loi sur la santé. La proposition N°18 concerne la médiation sanitaire :

mercredi 11 février 2015
par  Hélène Delaquaize

La médiation sanitaire (article 25 du projet de loi de santé) Exposé des motifs L’accès à la prévention, aux soins, et la continuité des parcours de santé des populations précaires et confrontées à des inégalités sociales de santé est un objectif prioritaire de santé publique. Dans ce cadre, la mesure proposée est de promouvoir la médiation sanitaire et l’interprétariat linguistique, qui constituent des outils évalués d’aide à l’accompagnement des publics vulnérables vers la prévention et le soin. L’inscription dans la loi de dispositifs promus par le plan quinquennal contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale doit consolider le cadre de référence pour la pratique des intervenants, de leurs employeurs (établissements de santé, associations, ONG, collectivités territoriales et tout autre organisme intervenant dans le champ de la prévention et de la promotion de la santé, de l’orientation, de l’accompagnement vers et dans les soins, ou de l’éducation thérapeutique du patient), ainsi que des pouvoirs publics. Au regard de pratiques hétérogènes, il s’agit en particulier de donner mission à la Haute autorité de santé d’élaborer ou de valider des référentiels de compétences et de formation et de préciser le cadre déontologique d’intervention, au bénéfice des usagers les plus éloignés du système de santé.